Marella, 2019.

Film, couleur, son, 8’31’’, en boucle.

Musique Côme Aguiar.

Marella est le troisième volet de la trilogie réunissant les films La Mémoire des Glaciers, 2017, Bepicolombo, 2019 et Marella, 2019. Il a été tourné sur la côte ouest australienne aux abords de la ville de Broome, nommée aussi la côte Kimberley. En collaboration avec Steve Salisbury et de l’homme de loi Goolarabooloo Richard Hunter, Angelika Markul est allée filmer un ensemble de traces de dinosaures. Ce lieu offre une proximité rare à la nature, une connexion spirituelle avec la terre, le ciel, la mer et la lune. Cherchant à comprendre notre origine, cette nouvelle vidéo s’inscrit toujours dans cette quête en revenant sur les traces de ceux qui nous ont précédé.

Les Goolarabooloo sont une tribu aborigène vivant sur la ligne du chant (the Songline) qui relie le nord au sud de la côte Kimberley. Cette ligne préserve en elle une histoire, une culture,un patrimoine et une nature extrêmement riches. Dans les croyances Goolarabooloo, il existe un dieu créateur aussi connu sous le nom de l’Imu Man ou encore sous le nom de Marella. Il est venu créé le monde, la nature et les hommes en laissant ces empreintes au sol, celles qu’on peut voir réapparaitre dans la vidéo. Le soir, il est possible de le voir dans la voie lactée car son travail achevé, Marella quitte la terre pour rejoindre le ciel.

Exposition

La Formule du Temps, Centre international d’art et du paysage de Vassivière, France, 2020. Commissaire : Marianne Lanavère.

© Marc Domage